mercredi 1 juillet 2009

Bleu comme...

Bleu comme... Bleu pétrole...
Débusquer les Mots Bleus de Monsieur Bashung.

Bleu comme ...

une orange


La terre est bleue comme une orange
Jamais une erreur les mots ne mentent pas

Ils ne vous donnent plus à chanter
Au tour des baisers de s'entendre
Les fous et les amours
Elle sa bouche d'alliance
Tous les secrets tous les sourires
Et quels vêtements d'indulgence
À la croire toute nue.
Les guêpes fleurissent vert
L'aube se passe autour du cou
Un collier de fenêtres
Des ailes couvrent les feuilles
Tu as toutes les joies solaires
Tout le soleil sur la terre
Sur les chemins de ta beauté.
Oeil de sourd
Faites mon portrait.
Il se modifiera pour remplir tous les vides.
Faites mon portrait sans bruit, seul le silence,
A moins que - s'il - sauf - excepté -
Je ne vous entends pas.
Il s'agit, il ne s'agit plus.
Je voudrais ressembler -
Fâcheuse coïncidence, entre autres grandes affaires.
Sans fatigue, têtes nouées
Aux mains de mon activité.

Paul ELUARD, L'Amour la poésie (1929)


Bleu comme les hommes




Bleu comme les traces d'Yves Klein




Bleu comme une piscine de David Hockney

Bleu comme un jean

Bleu comme mon parfum...
Bleu comme moi...



Bleu comme l'Enfer !

3 commentaires:

Pinupmania a dit…

Les mots bleus interprêtés par Bashung : une rencontre...
Jolies sandales Repetto. Bien cadrés

Espace de Philtre a dit…

« Bleu de bleu ! » comme disent les suisses ; bleu du drapeau à côté du verre de rouge et de blanc (pas le vert italien) ; bleu d’Auvergne ; bleu est le nouveau, en vin ou en vain ! Peur bleue, à en verdir et rire jaune ; bleu comme une ligne d’horizon ; pull bleu marine, au fond de la piscine où je glisse… Bleu des mers du sud ; oiseau bleu du bécot ; bleu existe, je l’ai rencontré, en haut d’un arbre, fumant un poisson ! L’indigotine nigaude (passe-moi le celte), lapis-lazulis, azuré ! Ô bleu de Prusse !
Ces plantes, broyats, pierres et teintures, guèdes diverses, couleur d’orient, d’Afrique, des Amériques ou du Moyen-Orient aussi…
Pastel des teinturiers, waide, herbe de saint Philippe, or bleu de Picardie, herbe du Lauragais, woad, glastum, Waid, weede, guado, guasto, nilo et "urzet barwierski", ijenack…
Ces pastels passent-ils ?
Enfin, comme disait Jean Cazalet : « C’était un moustique snob, il ne buvait que du sang bleu »
Amicalement
Philippe

alluria a dit…

@Philippe
Et Barbe Bleue ? Et la blouse bleue d'écolière qui colle le blues à la jupette par elle cachée? Et l'encre bleue sur le rebord de l'encrier de faïence blanche ? Prête moi ta plume... pour écrire un mot ...bleu ?... Et le bleu de travail qui a la cote ? Et le bleu difficile de Matisse ? Tous les pigments de la Terre... bleue comme une orange, justement.
Bien à vous

@ Pinupmania,
Bien cadrée, hein ? la photo.
Les mots bleus de Bashung , une rencontre et une émotion... une de plus ! Décidément, on ne retient que ceux-là. Merci !